Focus sur le fonctionnement du VAE

Le VAE a émerveillé un bon nombre des passionnés de pédales. Celui-ci devient un véhicule de tous les jours qui peut servir pour tout déplacement car il est plus facile de le manier. Les efforts fournis par le pédaleur sont devenus moindre avec la motorisation qui caractérise le VAE.

Quelles sont les pièces maîtresses du VAE ?

Le cycle à pédalage assisté peut se diviser en deux parties distinctes. En effet, la partie motorisée du véhicule est indépendante de la partie mécanique. Ainsi, il est nécessaire de les différencier.

Les pièces maîtresse de la partie mécanique

D’abord, il est nécessaire de parler des chaînes. C’est un fait, un vélo ne serait qu’un véhicule immobile sans les chaînes. Elles apparaîssent comme la liaison entre les pédales tournantes et la cassette du vélo. C’est cette liaison qui permet au pédaleur de faire avancer le véhicule. Ensuite, il est impossible d’oublier la cassette. Se plaçant sur la roue arrière, la cassette est un assemblage de pignons servant à changer de rapport au fur et à mesure que la vitesse augmente. Evidemment, il y a les plaquettes de frein et les pédales qui sont toutes aussi importantes.

Les pièces maîtresse de la partie électrique

Les pièces les plus importantes de la partie électrique ne sont nulles autres que le moteur, la batterie et l’écran de contrôle. Pour le moteur, c’est évidemment la pièce la plus indispensable. Responsable de l’assistance électrique, il se place au niveau de la cassette pour directement faire tourner la roue pour minimiser les efforts fournis par le pédaleur. Pour la batterie, il s’agit de la source d’énergie de l’assistance électrique. L’écran de contrôle, quant à elle, c’est l’élément qui affiche en permanence les informations indispensables concernant le moteur et la batterie.

Vous avez maintenant toutes les informations concernant les pièces indispensables au bon fonctionnement du deux-roues. Ces pièces agissent ensemble et parfois individuellement pour faire avancer le vélo.

Comment entretenir les pièces maîtresses du VAE ?

Si ces pièces sont aussi importantes, c’est qu’elles sont très sollicitées. De là, elles sont constamment exposées à une potentielle usure qui peut impacter sur tout le mécanisme. Il est donc nécessaire de procéder à un entretien plus ou moins soutenu.

L’entretien de la partie mécanique

En ce qui concerne la chaîne, il est nécessaire de pratiquer un entretien soutenu. En effet, si vous voulez éviter les grincements ou les claquements entre la chaîne et la cassette, il vaut mieux lubrifier les mailles de la chaîne fréquemment. Évidemment, si la chaîne se casse ou rouille, il faut la remplacer dès que possible. Il en est de même pour la cassette. Bien lubrifier la cassette est indispensable pour assurer le bon fonctionnement du mécanisme. Enfin, vérifiez toujours l’état de vos freins afin d’éviter les accidents.

L’entretien de la partie électrique

En cas de dysfonctionnement ou ralentissement au niveau du moteur, une révision par les techniciens de votre fournisseur est indispensable car il est fortement déconseillé de régler soi-même un souci technique majeur. Pour la source d’énergie, dès que vous sentez qu’elle fatigue, vous pouvez choisir entre la remplacer directement ou remettre à neuf votre velobatterie chez des professionnels en la matière à un prix moindre.

Le vélo à assistance électrique est devenu l’un des deux-roues les plus appréciés chez les amateurs. On peut le rencontrer de plus en plus souvent dans les rues. Du livreur de pizza jusqu’au banquier qui n’a pas le temps de faire du sport, il est fait pour tout le monde. Ce qu’on espère, c’est avoir plus de puissance au niveau du moteur. Cela rendrait le VAE encore plus intéressant.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.