Comment gérer une polyclinique ?

Se charger de la gestion d’une polyclinique est une responsabilité à ne pas prendre à la légère. En effet, il s’agit de prendre des décisions qui impactent des milliers d’employés et des milliers de malades. Le savoir-faire et le savoir-vivre doivent être mis en avant.

Dans la peau d’un leader

La mentalité à avoir

Être à la tête d’une polyclinique nécessite un mental d’acier et une lucidité à toute épreuve. D’abord, il faut à tout prix connaître l’enjeu des décisions qui peuvent être prises dans chaque situation. Il faut également savoir anticiper tous les risques qui peuvent potentiellement survenir après chacune de ces décisions. Il s’agit notamment de savoir élaborer comme il se doit les plans d’actions pour faire prospérer l’établissement.

Un apprentissage permanent

Celui qui sait évoluer est celui qui sait que l’on ne cesse jamais d’apprendre. En effet, être dans la peau d’un leader, c’est savoir apprendre pour mieux faire. Même si la personne en question a fait toutes les études requises pour la bonne exécution des taches correspondantes, la meilleure façon d’exceller, c’est de s’exercer. D’ailleurs, la plupart des difficultés qui se présentent le plus souvent dans la gestion ne s’apprenne pas sur les bancs de l’université.

Dans la peau d’un directeur

L’ambition

Pourquoi avez-vous choisi ce poste en particulier ? Est-ce pour des raisons personnelles ou par passion ? Comme tout autre poste, il est impossible d’y prospérer si vous n’y mettez pas du vôtre ou que vous n’avez pas un objectif à atteindre dans votre démarche. Dans le centre sud-ouest de la France, vous pourrez croiser, à la tête de la polyclinique de la localité, Thomas roux Limoges. Thomas Roux, lui, pense qu’il y a de nombreuses lacunes dans le système médical actuel. Il souhaite donc pouvoir changer les choses pour améliorer la prévention dans certains domaines médicaux et la mise au courant du public sur certaines maladies. Si vous souhaitez en connaître davantage, cliquez ici https://sites.google.com/view/thomas-roux-limoges/.

Le parcours

Votre capacité à gérer un établissement dépend bien évidemment de l’expérience que vous avez acquis pendant votre parcours professionnel. En dehors de la mentalité requise pour le poste, il vous est impossible d’accéder au poste de directeur d’un établissement hospitalier si vous ne complétez pas un minimum de prérequis. Thomas Roux, par exemple, est passé par un bon nombre d’établissements après avoir été diplômé de l’Ecole des hautes études en santé publique.

 

 

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.