Comment sauver son bien avec la vente à réméré ?

En raison de difficultés financières, il est souvent très douloureux de s’imaginer se séparer d’un établissement ou d’une maison à laquelle on tient énormément. Un besoin désespéré de liquidités et un manque de soutien bancaire peuvent nous obliger à vendre un bien auquel nous tenons, nous forçant parfois à déménager tout le temps. Une alternative très originale, connue sous le nom de vente réméré, vous permet de résoudre vos problèmes financiers et de conserver vos biens.

Conservez votre logement grâce au réméré.

Le réméré, encore appelé « portage immobilier », est employé comme solution de financement lorsque les établissements financiers ne vous accompagnent plus. Le réméré vous aide à garder vos biens sous certaines conditions.

Grâce au réméré, vous pouvez vendre votre maison à environ 75% de sa vraie valeur à un acheteur qui devient donc le nouveau propriétaire de la maison et vous, le locataire.

La subtilité de l’assemblage ou du montage repose sur l’option de rachat qui vous est accordée lors de la vente. Grâce à celle-ci, vous pouvez toujours racheter le bien dans les cinq ans à un prix proche du prix de vente.

Le nouveau propriétaire ne s’opposera jamais à votre désir de rachat, car une option de rachat est incluse dans le contrat de vente. Tout l’intérêt de ce montage est de vous aider à payer vos créanciers grâce aux fonds de la vente et de vous accorder assez de temps pour récupérer vos finances.

Une fois que vos chiffres bancaires sont à nouveau satisfaisants aux yeux de la banque, vous pouvez acheter à nouveau le bien en souscrivant à un prêt immobilier.

Avantage des ventes de rachat

Le principal avantage de la vente à réméré est qu’elle vous permet d’éviter les déménagements. Vous demeurez dans votre propriété en ne changeant aucune de vos habitudes. Aussi, elle vous aide à mettre un terme aux litiges juridiques et financiers avec les organismes bancaires.

En revanche, certains vendeurs en réméré sont fréquemment en procédure de saisie immobilière. Grâce à cette solution, ils sont sûrs que leur bien ne sera pas vendu aux enchères.

Cependant, vous devez savoir que le réméré représente une solution de dernier recours et implique des coûts importants.

Un coût important en vendant à réméré

Le rachat suite à la vente d’un bien immobilier entraîne des frais irréductibles, tels que les frais de notaire inhérents à toute vente immobilière. Par ailleurs, vous devrez payer une commission d’agence à l’intermédiaire qui effectuera le montage.

Tant que vous n’avez pas finalisé le rachat du bien, l’acheteur continuera d’encaisser les recettes mensuelles.

Tous ces facteurs font de la vente à réméré une opération relativement coûteuse. Par conséquent, un examen attentif est essentiel avant de prendre la résolution de s’engager.

Conditions pour être éligible au réméré 

Pour que votre éligibilité au réméré soit étudiée, il vous faut fournir une ou plusieurs estimations de vos biens, une liste de vos dettes et le montant de vos revenus.

Pour que la transaction soit possible, votre endettement ne doit pas dépasser 60 % de la valeur vénale du bien, et vos revenus doivent être beaucoup pour envisager un rachat avant le contrat du réméré ne s’expire.

 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.